Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Evidence-blues médecine


Actuvision généraliste

Actualités - Revue de presse

Observations cliniques de la presse

Accueil

13/12/03 : Le dahu du système de santé
Samedi douze heures trente. Je vais maintenant voir le premier réel patient de ma matinée. Néo du poumon réséqué voici trois ans. Fièvre et décompensation respiratoire. Je suis à début- de- semaine- plus soixante deux heures. Je suis extenué. La société m'avait fait croire un temps qu...


13/12/03 : Les paniqués des brumes
Guillaume, 16 ans vient me voir "en urgence", parce qu'il tousse. En réalité, c'est mon cent unième cas d'immédience de ma semaine. "Je ne serais pas venu, mais c'est à cause de mes copains, ils ont peur d'être contaminés". Ce sont des choses que l'on n'entendait point. Même du te...


12/12/03 : Codé in, codé out
J'ai pris son môme à la sortie de crèche. Conjonctivite, rhinite, toux sèche, amygdales et tympans erythémato- plus- que- tassés. Fièvre. Marque tout, en long en large et en travers. Aspirhine et rhinaspir, les deux molécules du bobo optimôme. Le père me...


11/12/03 : Superêtres ou cases-nigauds ?
Nous sommes les successeurs de confrères qui avaient tous, pour la plupart, leur épouse comme secrétaire. Certains d 'entre nous fonctionnent encore sur ce schéma des années 30. Gérant de superettes, ou de casinos, en plus chic, en moins mobiles. L'ascension soci...


10/12/03 : Une histoire absurde
Il est venu hier soir, pour un accident du travail... "voilà docteur, c'est pour le pied, comme c'est un accident de travail, j'ai voulu prendre les devants"... Je l'examine. Je pouffe de rire. " c'est en voulant donner un coup de main à un collègue". Je repouffe. Ensuite, il m...


10/12/03 : La mort subite du nourri con
La CNAM a fait son enquête l'an dernier, et publie son verdict ce matin. Il y a cinq millions de gens qui mangent des statines indues ou des fibrates inutiles dans ce pays. Et cela augmente de 20% tous les ans. Le coût en est de un milliard d'euros par an. Soit plus que l'augmentation des honorai...


09/12/03 : Kernig institute
Elle est instit. Elle a appelé un père à son boulot pour lui dire que "sa fille avait des maux de tête en classe..." "Je finis un rendez-vous et je viens la chercher" ( le type est libéral ); Il arrive devant l'école, pose sa BMW, récupère la mome et dit à la maitresse : " vous lui avez fait la...


06/12/03 : J'épie les psys
Mon neveu habite Lutèce, principale agglomération des "Parisii". Il a eu besoin d'avoir recours à une psy. Celle-ci lui a proposé le contrat suivant: lui faire une feuille de maladie une consultation sur deux, et, la fois suivante, ne point en faire. Juste pour l'intimité. Mon nev...


06/12/03 : Bi-estime
Un jour dans les crèches, quand les petits brailleurs vont taper sur les jolies nounous, on pourra leur lancer une recherche de toxiques. Pour voir. Ta vie, Rémy, c'est transitoire. Hier,t'as été déclaré positif au "Tour de Crèche". A dix huit mois. Corticoïdes, penicilline, salbutamol...


05/12/03 : Le cercle des symptômes disparus
C 'est une nouvelle catégorie de patients. Ils n'en ont pas assez de nous parler de leurs symptômes aussi récents qu'éphémères. Ils nous relatent aussi ceux qui ont déjà disparu... des fois qu'ils reviennent; ou des fois que les nouveaux aient disparu entre l'heure de l'appel et celui du rend...


05/12/03 : Peak- faux
"Madame Annick Beaucousin, si vous me lisez, ces quelques lignes sont pour vous. Vous êtes journaliste, rayon santé, au journal MAXI, que madame C., ma patiente bien aimée, a eu la gentillesse de me fournir pour ma salle d'attente. Les patients, savez- vous, sont d'une extrême diversité, il y a ceu...


05/12/03 : Le général à sec étoiles
Un beau matin, quelques nostalgiques maréchalistes vous intronisent : "généraliste" !... Comme pour les tumeurs, on ne sait jamais si le haut grade démarre par le haut, ou par le bas. Les classifications sont versatiles. Il est des heures "ex temporane" où vous êtes tout, puis vous ne redevenez plu...


04/12/03 : Aux chient - tôt, au kilo ?
L'histoire se passe voici deux jours. Le village voisin vient d'être touché par une brutale endémie de diarrhée. Deux cents élèves en une journée. Le médecin du village y jouxte l'école. Il est le premier aux loges, et son cabinet n'a jamais été aussi bien nommé. ...


04/12/03 : La pizz'harmonie déconcertante
ou l'art de la fugue... Nous voulons être "autre chose", mais quoi ? Peu de métiers ont autant de noms que le notre : médecin traitant, médecin de famille, omnipraticien, médecin réferent, médecin sans frontières. Nous nous cherchons, ILS nous cherchent: les défaits, les préfets, les surfa...


03/12/03 : Le manège en chantier
Sébastien, douze ans, a un peu mal au dos depuis trois semaines. Il fait du rugby, du tennis , et la gym de l'école. Je l'examine des pieds à la tête, et ne retrouve rien. D'ailleurs il a déjà moins mal, car je n'ai pas pu le prendre "de suite". "je vous propose un arrêt du sport dix ...


03/12/03 : Les inhibiteurs de la dictature de la sérotonine
Université de Washington, 2012 : étude de Worthignton and coll, sur les troubles obsessionnels consultants, ou TOC III de la classification DCEM VIII. L'université américaine de WASHINGTON DC s'est penchée sur "le syndrome de mattéi", du nom du fameux chercheur franç...


03/12/03 : Pericol'hosto sporgersi
Ou, "Pourquoi les enfants débarquent-ils aux urgences à 23H 00 ?" Matin, appel en détresse au généraliste Dudulle, qui reçoit ( sans sa bavette ) bébé A, virus syncitial, à coté de bébé B, haemophilus contracté la veille chez le pédiatre Pampernet ( sans bavette non plus ) , lors de la premi...


02/12/03 : Les hémoplates
"Entre les hémoplates, c'est là que j'ai mal, docteur". Je rappuie sur les points douloureux. "Oui, c'est là, je vous dis, entre les hémoplates". J'appuie une troisième fois, avec un mélange de compassion et de cruauté, un peu comme sur ces poupées de Noêl qui crient "maman" ou "pipi". C'est...


01/12/03 : D'une erreur médicale
Propos rapporté d'un congrès de dinosaures, cons et fraternels à la fois : "et oui, c'est que le corps médical a tellement pris de décalage avec la société des soignés qu'il est avide de rattraper ce décalage !" C'est le genre de diagnostic qui vous mène quinze mille sacerdotaux à la morgue, ...


01/12/03 : Médecin recherche son Hippocrate
Depuis quelques temps je ne cesse d'entendre, et de lire partout, dans la bouche et sous la plume de l'assuré social : "pourtant, docteur, vous avez prêté le serment d'Hippocrate" Il semble que la population ait bien du mal à assister sans mot dire à notre mauvais réveil post-anesthésique... <...


26/11/03 : Le sourire de la main donne
Comités de validations, comités d'accréditations, comités de répudiations. Jean-François Mattéi a expliqué hier, devant sa commission d'enquête, que "ce n'étaient point les hommes qui avaient failli durant la canicule", ce n'étaient que" les structures". Et pourtant il avait répudié un homme...


25/11/03 : MG- éopolitique
Un con de droite est un malade dont l'infortune sanitaire est d'être perçu par son soignant en tant que fortuné. C'est la médecine à deux vitesses, rectifiée par le bon Dieu. Un con de gauche est un assuré social qui croit prendre sa revanche en opprimant le libéral, du fait de ses dro...


24/11/03 : Patch'ance pour la sécu !
Elle doit lui faire pratiquer un test tuberculinique, "c'est l'école qui lui demande". Comme le petit "veut que ce soit son docteur", elle prend un rendez-vous. 20 euros. Comme le petit est douillet, elle demande au pharmacien un patch anti douleur, 3 euros 67. Comme le tuber...


24/11/03 : Un véreux à moitié vide, ou plein
La première et l' ultime crise des maladies léthales sont parfois rapprochées. Ma profession est en révolution. Dans un monde en évolution. Un monde où la dureté des contraintes reste et demeure incontournable, sauf à prendre les chemins de traverse. Dans mon canton, vingt et uns médecins...


24/11/03 : De la viande de beaufs
Trois pages contigues du GENERALISTE du 21/11/2003. "L'IGAS réclame des têtes" (rapport à la demande de JF Mattéi ) : car les dépenses d'assurance-maladie en ce qui concerne les I . Journalières ont augmenté de 46% en cinq ans... "La viande de boeuf, il faut en manger plus" ( cen...


23/11/03 : Vies de cons ou vident -greniers ?
A partir du moment où le monde médical se scinde entre, d'un coté, épargneurs d'examens inutiles et, de l'autre, dispensateurs d'explorations futiles, dans un monde qui l'est de plus en plus. A partir du moment où le "devoir" de conscience, d'économie est exclusivement aux mains des profanes g...


20/11/03 : Phyto-plancton
Dans la rue principale du village voisin, trône le cabinet médical d'un "cher confrère". Quand j' y passe vers 13 heures pour aller manger mon sandwitch, j' y observe souvent la petite attente trépignante de petites plantes hissées sur de longues tiges. Elles sont généralement la feuille...


19/11/03 : Un tube de peau mate
Il a quarante trois ans. Véhicule des cageots dans un supermarché midipyrénéen. Seul comme un rat. Les clients entrent dans son magasin qu'il a achalandé depuis quatre heures du matin, et lui part, vers deux heures de l'après-midi. Ensuite il se recouche, puis chatte et télécharge, comme tous l...


19/11/03 : L'ascension du tourment laid
***marquer la sérologie en urgence "parce que, figurez-vous, de son coté, mon mari me trompait aussi sans me le dire" ***mettre à jour le test anti tuberculeux "parce que le petit ne veut pas le faire à l'école demain" ***"vous avez encore une petite place pour mon...


18/11/03 : Traité de kanvouzetpala
Le "kanvouzetpala" est un dialecte local, mais qui est , et reste, régulièrement employé par les zadeptes du système de santé. Il en existe deux formes parlées : le "keskonfé" -kanvouzetpala" qui en est la forme lyrique et, il faut le dire, un peu revendicative. ...et le "onaétédro...


18/11/03 : Le catalogue du FOU
Vois-tu Abdel- Ilah, nos patients et nous sommes abonnés à un journal "bifide- mi-raison". Un catalogue de la "redoute", pour eux, élucidant les périls à coups de panacées. Un catalogue de la "contrainte" pour nous, expliquant aux patauds logiques, que nous sommes devenus, que la "phtis...


18/11/03 : Les anti-sèchent
"La vulve c'est la vie" ? Le niveau de pourriture de l'intox des masses a atteint un point tel que les labos qui les ont enduites en erreur colportent le bruit que cette hooooooonteuse campagne de dénigrement des THSM a été menée par les marchands de Serms et autres poisons. Qui Serm le do...


15/11/03 : Fins de parties tristes, futures parturiantes
La scène se passe un samedi après-midi. Le décor est un séminaire sur la toxicomanie. Il regroupe les représentatifs de la profession. De sympathiques quinquagénaires embarqués dans la phase III de leur protocole thérapeutique : "je suis généraliste, mais je soigne mon ignorance". Nous sommes de...


12/11/03 : La méthode ordino
Les français ont donc cette année eu 144 rapports sexuels, ce qui les met loin derrière les autres pays d'Europe. La même étude a eu lieu chez les MG . Ceux qui font des gardes en sont réduits à 77 rapports par an°, toujours ce satané chiffre 77). La méthode "ordino" reste donc une...


12/11/03 : Locked-in syndroms
La rencontre surprenante s'est faite tout à l'heure, au cours d'un déplacement. Un type en R5 circulait à vive allure, la tête rivée derrière son pare-brise, au travers d'une "lucarne" constituée par l'intervalle entre deux papiers- annonces collés, tant sur le pare-brise avant que sur les vitres la...


12/11/03 : Les galons , de Sarkozy
C'est l'histoire d'un ancien militaire de l'armée de l'air, qui a voté Chirac au deuxième tour, qui a soufflé dans le ballon samedi et qui s'est retrouvé au poste. Il y a une justice à tout. Il a rendez-vous lundi prochain pour se faire doser la gamma- gt. (Dans la p...


11/11/03 : Pompiers et pyromanes
Voici la réponse d'un pompier de service , ou comment éviter que les pires manies prescriptives aboutissent à la pyromanie iatrogène, détruisant à la fois la confiance mutuelle, et la nécessaire entente des uns envers les autres, sans lien de subordination. 1/ le médecin généraliste...


11/11/03 : La garde, votre honneur ?
Dans un e-mail daté du 11/11/2003 02:32:52 Paris, Madrid, mon ami le docteur X a écrit: Le secourisme simple sauve ou fait durer. Bien sur, on va m' accuser de prendre une phrase hors de son contexte. Bien sur on va opposer les honnêtes "travailleurs de l'amer"...


10/11/03 : La semaine des quatre non-dits
Jean Jouzel est un GLACIOLOGUE de renom. Sa tâche est d'aller rechercher dans les glaciers profonds le fil conducteur de l'histoire terrestre. La médecine générale devrait ériger un diplôme d'Etat de "glaciologie" afin de comprendre comment, à la fois, on a "tant besoin d'elle" et on la


10/11/03 : Fallait-il l'ouvrir
Lorsque le verdict de linite gastrique est tombé sous le microscope de l'anapath, et qu'il a rejoint mon bureau, j'ai d'abord eu du mal à lui annoncer la nouvelle. J'ai photocopié sa carte d'assuré social, j'ai discuté avec lui de la gentillesse du gastro-entérologue, des vertus du cent pour ...


09/11/03 : Aux radars pâquerettes
Une soirée de journal télévisée nous dévoile combien notre société se complaît, ou se meurt, dans la rassurologie assermentée. Un inspecteur du travail s'interroge sur le stress des salariés, un capitaine gendarme nous confie que son hélicoptère a relevé six Ayrton Sena dans l'après-m...


08/11/03 : Société, effort et concession
Il faut aller écouter sa "base", il faut écouter la souffrance et les soins palliatifs que chacun de nos confrères, en amont des syndicats et des prefets, sont prêts à s'administrer. Hier au soir, réunion de dix sept médecins de mon canton, désormais intransigeants sur le repos de sécurité. Ils ont ...


07/11/03 : Bordetella cherchent réseau...
Le système de recueil des données sur les bordetella est en état de mort clinique, dit le BEH. Les médecins qui y participaient sont en voie d'épuisement,épuisement lprobablement encouragé par le caractère bénévole du remplissage des fiches. Notre partenariat n'est plus...


06/11/03 : Des instits et des tortues
Mon homonyme Georges Lopez, instituteur retraité de son état, se voit "obligé" de poursuivre devant les tribunaux Nicholas Philibert, son metteur en scène. Cet instituteur voudrait, en résumé, récuperer 250 000 euros sur le succès du film " Etre et avoir". Et demande à son metteur en scène un peu...


06/11/03 : Le file aplomb
Il paraît difficile de sortir à bon compte de toutes les questions concernant les certificats d'aptitude au sport. Le président du "seul syndicat de généralistes" avait commencé à parler du "dépistage des scolioses insidieuses" comme argument spécifique de défense de la consultation d...


05/11/03 : L'étroit motif de satisfaction
Cela m'a toujours épaté, que le généraliste mette en avant le fait qu'il réponde, à chaque "séance" ( c'est le mot employé dans les séminaires indemnisés ) à 2, 7 motifs de consultation, alors que ce nanti de spécialiste, lui, ne répond qu'à 1 motif de consultation. Il n'est p...


05/11/03 : Coulpe de France
Le tirage au sort des phases éliminatoires de la médecine générale "butte" donc toujours, à propos de l'organisation des gardes. En effet, le rêve de recrutement de joueurs étrangers, venant d' Espagne pour la plupart, n'a donc pas eu les effets escomptés, les tractations finales...


03/11/03 : Energumenorrhée
Cela fait des années que ce type a l'habitude de m'appeler à 18 heures, un lundi d'hiver, juste "pour ne pas avoir à passer une nuit blanche". Il a mijoté sa grippe toute la sainte journée,mais son portable n'a as jugé bon de me mandater avant l'heure où les pharmaciens s'attendent à un dernier sur...


03/11/03 : Le premier rétro
Avoir, désormais, son cabinet à huit kilomètres de chez soi, permet à chaque médecin de mieux calculer sa distanciation aux choses. Auparavant, j'avais passé vingt ans à gérer un cabinet situé dans ma cour. C'est ce confort- là qui fait de vous un attaché- caisse, un cartable -buvard q...


02/11/03 : le brassard et le garrot
Dans l'imaginaire collectif, et dans l'esprit des journalistes qui sont là pour l'entretenir, le généraliste est toujours représenté en train de prendre la tension. Lorsque nous sommes interrogés par la presse qui photographie, ou la TV qui nous filme, le tensiomètre est le maître instrument....


02/11/03 : Combien te dois-je, patient ?
Il n'y a rien de plus paradoxal que de voir la médecine générale, celle des "intermittents du spectacle sanitaire", renacler à reprendre la mission ancestrale des heures creuses. Ou alors si, il y a plus paradoxal : lui faire croire qu'elle va le pouvoir, de nouveau. Comme nos prédécesseurs, ...


31/10/03 : Deux hommes et un couffin
Elle me demande, alors qu'elle est venue pour elle, " à propos du couffin" qui est à coté d'elle : "ils ne lui ont pas fait de groupe sanguin à la naissance, et il paraît que cela ne se fait plus, c'est normal". Je n'ai jamais soigné ce nourrisson, hormis un samedi de garde. <...


30/10/03 : Large, très large spectre
Quelques jours d'absence me font davantage ressentir le décalage entre la conscience individuelle de chaque médecin, la tolérance gastrique de nos patients, et les appétits conjointement partagés de l'industrie et des consommateurs du "panier de soins". Un récent sondage a confirmé qu...


30/10/03 : Dignitas
J'ai retroussé ma Manche. Voyage à Londres après vingt ans de sevrage. L'avion m'a informé de trois sujets du "Guardian". Primo, Demi Moore a dépensé pour 220 OOO livres de chirurgie esthétique pour ne pas faire ses 40 ans. Mais les genoux sont en gros plan, et le consultant plastici...


25/10/03 : Lassurésossiale
24 octobre : "Mystérieuse poudre bleue répandue dans un centre de sécu ce matin à Marseille". Et interview apaisante du porte-parole de madame Lacaisse: "A l'heure où l'incident s'est produit, lassurésossiale n'était pas arrivé dans le bâtiment". Puis encore, "lassurésossiale arrive bien plus...


24/10/03 : On l'a pas mis au frigo...
Il existe parfois un grand danger journalistique à faire de la vulgarisation médicale. Lundi, TF1 disait, dans son journal de 20 heures : "ne gardez pas plus longtemps vos vaccins de la grippe au frigo, car l' épidémie arrive". Alors Marie et Jean sont venus tout à l'heure avec un gra...


24/10/03 : Avec ce que je paie...
En ces temps nécessaires de réajustements mutualistes, s'il est une formule que j'entends tous les jours, c'est bien " avec ce que je paie, Docteur" ( sous entendu : "vous pouvez ME le permettre" : scanner, IRM, kiné, radios, biologies ). Après l'échec du plan Juppé, qui nous demandai...


23/10/03 : L'homme en blancs
Il m'a appelé hier à 18H, "parce que son petit s'était fait mal au doigt depuis deux jours". Je lui ai proposé de venir ce matin à 9 heures. un blanc de trente secondes... "attendez-docteur;Eliane, tu peux emmener le petit chez le docteur demain matin à 9 heures ?"


22/10/03 : Sainte AFFRIQUE
Tu nous parles avec raison, Denis, de la restructuration nécessaire de l'hôpital de Sainte Affrique, Aveyron. Tu nous parles de cette mère qui voudrait, pour elle toute seule, et son fils atteint de PTI, un service de réanimation près de chez elle. La France se modélise, et évolue en ...


22/10/03 : Le contrat EDF- érent
Ayant récemment changé de domiciliation, j'ai téléphoné à l'EDF, qui en trente secondes a pianoté mon RIB et fourni une nouvelle facture, pour mon nouveau compteur. La bagatelle me fut facturée trente huit euros et quarante trois centimes. Avant toute consommation. Nous avons très sou...


21/10/03 : la superette et le poteau laid
Beaucoup d'entre nous semblent osciller entre le spectre de la "superette", la médecine au rabais, et celui du "poteau laid", celui de la réquisition préfectorale qui nous relivrerait, les yeux bandés, à notre simple servitude de passage. Je pense, à voir se mettre ...


21/10/03 : Anxiètude
Cas numéro 1 : une de mes patients a eu hier soir recours aux urgences pour une céphalée. Scan normal mais kalièmie à 2,3 . L'interne écrit : "faire consulter un neuro, et faire vérifier la kalièmie par le médecin traitant" . Cas numéro 2 : un patient ne dort plus. Il est mi...


18/10/03 : "C'est dédé "
Il est généralement admis que si les médecins se prennent parfois pour des dieux, Dieu, lui, ne s'est jamais pris pour un médecin. Là où cela devient compliqué, c'est qu'actuellement, les malades nous prennent parfois pour des cons, et nos confrères pour la mê...


16/10/03 : Vie d'or dur
Ce type est venu en urgence à 15H, m'a mis tout mon planning en l' air. Douleur thoracique et malaise. ECG : C+K 6.5 ça tombe bien, j'avais la dernière traite de mon ECG qui tombait le 15. ECG nickel. "ou alors , docteur, c'est la contrariété".......


16/10/03 : "Notre" temps ?
Entre midi et deux les casse-couillologues lisent "Notre Temps", la revue des retraités raisonnables. Et quand le journal de septembre 2003 annonce en page 1: " ARTHROSE, des traitements enfin efficaces" le casse- couillologue prend son logiciel de lecture rapide et ra...


14/10/03 : "Du dévouement"
Cette envie de t'écrire, Dominique, me vient d'une réponse de lecteur à ton débat sur l'alcoolisme. "les médecins commencent à écouter les malades" dit-il en substance. Et Kouchner, toujours prêt à nous titiller, dit à peu près la même chose sur les médecins et l'euthan...


13/10/03 : mardi- alisation de la médecine génerale
Le remède absolu au "je hais les lundis" Quand nous aurons repris les gardes de nuit, le dimanche ( et sa nuit) seront "préfectoralement" annoncés, puis travaillés. Par le fait, le lundi sera jour chômé, car récupéré. Les patients iront, par c...


13/10/03 : Investir sur l'intelligence
Bon, tout le monde s'est rendu compte qu'il est impossible, en 2003, de faire, soit de la médecine d'urgence high tech à la place des Pelloux et apparentés, soit de la bobologie ( comme ils disent ) 48 à 72 heures de rang ( ce qui est le cas du médecin qui prend sa garde ...


13/10/03 : Reblaser son dos rond...
La médecine générale a eu quelques preux chevaliers prompts à rêver de restaurer son blason. La médecine syndicale, prête à toutes les négociations, lui a reblasé son dos rond. On n'est jamais mieux trahi que par les "chiens". Sauf qu'ici, sont nommés chiens "de garde"...


10/10/03 : un brevet de "roue- de - secourologie"
La conférence des grands recteurs d'université, dans sa grande bonté, a déclaré ouverte "la grande tombola du brevet de roue- de- secour-ologie", concours malheureusement suspendu durant la trève d'antecanicule. Il est rappelé que ce brevet de secourologie est accordé de façon discrét...




Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13

Haut de page

Accueil