Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Evidence-blues médecine



profession : pilote des C

Un ami me disait l'autre jour que le médecin généraliste serait un jour le pilote de chasse de la médecine d'urgence.

Le quotidien qui est le notre est plutôt celui de pilotes des C le jour et de pilotes de chiasses la nuit.

Nos combinaisons étanches d'hommes de bien sont largement éventrées par les nécessités du moment. Que le premier d'entre nous qui n'ait pas fait attermoyer sa morale devant un prélèvement copieux dû à l'URSSAF ou une traite d' ECG payé à crédit lève le doigt.

Que le premier qui ait mis à la porte tous ses indésirables, et qui n'ait à avouer que, pour assurer un soin supposé digne, nous ne devions, plus que de coutume, céder à un mur des "çons" sans cédilles, s'assoie à coté de Bernard Hoerni, gardien désaffecté des morales ambigues.

Car nous avons tous au fond de nous, un petit "SOS" médecin, un petit homme vert concurrentiel, prêt à repousser un peu plus loin notre part de renoncement à une morale intégrale, celle par exemple de refuser les malades imaginaires pour s'occuper de ceux qui en ont besoin. Ce petit homme vert nous rappelle que l'usager juge son médecin à son parking, à l'état de ses toilettes, et à l'écran plat de son ordinateur. Et que s'il est toujours agréable de se dire que rien ne vaut jamais le plaisir de pouvoir, encore, se regarder dans la glace, il nous est désormais possible de douter d'avoir encore le temps nécessaire pour s'y contempler, plus de quelques instants, sans y voir apparaitre les traces de quelque lassitude......



Dr Bruno Lopez - Fonsorbes


Derniére mise à jour : 14/09/02

Précédent Sommaire Accueil