Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Evidence-blues médecine



index de masse cohérente

Chaque généraliste se dévoue corps ( et ce qu'il lui reste d'âme ) , à inventorier, sur leur deux mètres carrés de surface intemporelle de ses clients, tous les petits maux que ceux-ci se sont plus ou moins inventés, et qui exigent de lui en promptitude ce dont ils le privent en gratitude.

Chaque spécialiste relègue à des calendes grecques ( ou aux esclandres généralistes: "voyez avec votre géneraliste...") l' accès à leur plus stricte compétence, de quelques centimètres carrés de problématiques supposées "délicates". On accorde tout respect au trou- de- balle- au logue qui a besoin de trois mois pour daigner trouver le temps de vous accorder votre accès à son spéculum.

Plus c'est loin , voire profond, plus ce sera précieux; plus c'est vite, moins ce sera valide. Nous, c'est vite.

Dans ce bas monde où la cote du dévouement est à diviser par le coefficient d'inaccessibilité, l'index de masse cohérente du généraliste est probablement réduit à peu de chose, sa disponibilité est son atout, mais c'est désormais aussi sa tare, et sa souffrance. Car il n'a désormais pas plus de temps à consacrer légitimement à ce qui le lui implorent qu'à , illégitimement, contester à ceux qui le lui exigent.

Dr Bruno Lopez - Fonsorbes


Derniére mise à jour : 12/09/02

Précédent Sommaire Accueil