Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Evidence-blues médecine



Mutants thérapeutiques

Le C à 20 a probablement été, pour le libéral épuisé, le rêve d'un mi-temps thérapeutique octroyé aux forceps de la négociation brusquée avec une société qui ne reconnaissait en rien l'ampleur des efforts qu'il fournissait.

Ce matin, l' Assurance -maladie , par la "fine bouche " de son président, a reconduit, , son "contrat de méfiance" envers le sempiternel "palefrenier du cheval boiteux des comptes sociaux" : le médecin, qui s'est "auto- prescrit" du C 20 sans entente préalable, et qui, fort de cette avancée, aggrave encore les déficits sociaux à grands renforts d'arrêts de travail et autres indemnités journalières, thérapeutiques qu'il infligerait, si l'on entend monsieur Spaeth, sans vergogne, aux "si dociles assurés sociaux qui n'en demanderaient pas tant".

Il est probable qu'au titre de cette même lassitude gagnant les généralistes qui faisaient encore des gardes et bien trop d'heures en général, notre société de "personnalisation" à l'extrême des tâches de tous et de "méconnaissance" totale des vertus de chacun, va, dans les mois à venir, générer un flot de demandes d'indemnités journalières parmi le monde salarial.

La pression du patient, qui n'entend plus parler que de "rendement", et de sa variante subtile le "harcèlement", va sûrement se faire de manière plus insistante, dans les temps à venir, pour nous quémander quelques mi-temps ( au féminin) tout aussi thérapeutiques. Qu'y pourrons -nous ?

Monsieur Spaeth fera -t-il peser sur nos épaules fatiguées la courbe ascendante des "mises au vestiaire" de joueurs qui n'ont plus envie de "pratiquer" ?

Peut être que les fêtards syndicalistes du 6 juin, qui ont scellé les retrouvailles de l' Assurance-maladie avec la plume prescriptive des médecins, rendue enfin raisonnable, devraient déjà se pencher sur ce nouveau et délicat problème des arrêts de travail : "perte du goût du travail" en DCI. Le prochain conflit d'avec les médecins. Monsieur Spaeth aime bien avoir un conflit d'avance, c'est le propre des bons gestionnaires en quête de nouvelles et âpres "mégociations".



Dr Bruno Lopez - Fonsorbes


Derniére mise à jour : 11/07/02

Précédent Sommaire Accueil