Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Evidence-blues médecine



Farmacien m'a (substi) tuer !

Ferdinand prenait de l'aldactazine, de la cordarone et du seglor. Les noms des nouvelles molécules lui donnaient mal à la tête; il alla voir son cardiologue, qui lui marqua du Kenzen et du Betatop gé, en raccompagnant les deux dernières visiteuses médicales.
Comme le mal a la tête ne passait pas, il alla voir le dentiste, qui conclut à un abcès dentaire, et lui marqua du Rodogyl, que le pharmacien substitua en Rodojacques.
L'antibiotique provoqua une mycose, et le dermato de sa fille lui fit marquer du teldane et un imidazolé géneriqué.
L'aldactazine fut remplacé avantageusement par du Practazin et Ferdinand crut bien faire de prendre sa cordarone avec, en plus un corbionax, parce qu'il se sentait des palpitations et que d'après le nom des boîtes, les deux étaient pour le coeur.

Ferdinand est enterré ce matin à dix heures. Ni fleurs ni couronnes. Même en plastique , même si ça coute moins cher.


Dr Bruno Lopez - Fonsorbes


Derniére mise à jour : 11/06/02

Précédent Sommaire Accueil