Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Evidence-blues médecine



Un chagrin épuisant

C'est l'histoire d'un célèbre animateur de la TV. Bon vivant, il a eu quatre femmes, dont la dernière a le même âge que sa fille ainée. Tout allait bien jusqu'à il y a quelques temps. Photo de famille exemplaire, modèle de recomposition réussie.

Puis c'est la bagarre générale dans la maison où le vieil homme s'est rapatrié, au bout sa huitième année d'hémiplégie, la fille ainée et la femme cadette se disputent à coups de sacs à main.

La querelle dit que la femme dernière sort beaucoup et délaisse le vieux mari, tandis que l'hotel particulier n'en finit pas d'être au nom de certains héritiers plus que d'autres. Il y a plainte bilatérale, puis retrait de plainte, sous le regard désabusé, ou ce qu'il en reste en champ visuel, du vieil animateur. Sûr qu'à "l'école des fans", il les mettra tous ex - aequo.

Pendant ce temps, le ministre de la santé a effectivement décrété que le plan de golden santé des AGF avait bien quelque chose de contraire à l'esprit de solidarité nationale, selon lequel "on cotise selon ses moyens mais l'on est soigné selon ses besoins". Les syndicats médicaux veulent, eux aussi, la survie du grand-père, en combinant surenchère et mécontentement parmi les jaloux du partage. Les spés se veulent réserver les salons particuliers, mais les MG qui assurent le suivi régulier en ont marre des sous-sols.

Espérons que la sécurité sociale, si mal en point, s'en sorte bien de tous ses gendres, beaux-frères et belles filles qui essaient de piquer les meubles et tout ce qui reste de l'édifice de 1946...

Nous avons évité la chaise à porteur pour les riches, mais le brancard des pauvres n'est pas moins menacé.
Dr Bruno Lopez - Fonsorbes


Derniére mise à jour : 25/04/06

Précédent Sommaire Accueil