Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Evidence-blues médecine



L'adresse du dermato

L'autre jour un leader conféderé a proposé un plan "marshall" pour la dermatologie sinistrée. Il a déploré que dans 6% des cas, des patients, réclamant à leur médecin- traitant le "bon pour le dermato", se voyaient traités par celui-ci. Et il a proposé qu'une prime spéciale de la sécu soit allouée au dépistage spécialisé des mélanomes, dans le sillage du dépistage mammographique.

A force d'inspecter les naevus, à force d'exciser les kystes et d'enlever les petites anomalies cutanées, le généraliste peut, à une question idiote, donner une réponse adéquate. "si j'ai l'adresse d'un dermato ?" .... "demandez le à mes patients !".

"après avis spécialisé"... Autre question idiote. Lorsqu'un honnête généraliste, qui est supposé avoir choisi un métier délicat après des études difficiles, recoupe les centaines de lettres consensuelles de ses confrères à la revue de la littérature, lorsqu'il fait la synthèse de ce qui se dit, se fait, ou se défait, il peut devenir tout à fait prompt à "oser" certaines choses, comme la pesée des nourrissons, ou l'équilibration d'un diabète qui, a , je crois , recours à l'insuline. Si nous n' étions, après tout, que de pales imitateurs de compétence, que des ersatz de rectitude, il serait vraiment nécessaire de dérembourser dès maintenant la consultation généraliste, ou de coter à trente euros "la lettre au spé", seul élement médicalement défendable de notre insuffisance notoire.

Nous pouvons, parfois, avoir l'adresse d'un dermato, ou la dexterité du diabéto. Si cette loi, relativement stupide, qui pousse nos patients à nous demander , pour queue dalle, des exonérations d'amendes, à deux euros et quelques "l'adressage", pouvait servir à quelque chose , ce serait à cela, nous donner le droit de défendre notre dignité.

Ci -jointe, la lettre -type que nous pourrions, "à la Prévert", éditer en réponse à ce ministre-là, désormais étranger à nos affaires.

" Cher patient- "assuré social parcourdesanté-isé", vous m'avez docilement demandé l'adresse d'un dermato, le nom d'un bon gynéco, le bon pour un nom diabéto, le bon pour un nom docrino. Sachez que vous êtes chez un généraliste, qui a sûrement l'adresse de pouvoir vous soigner, la dexterité de vous le proposer, et l'honneteté de vous rediriger, si besoin en était"

Dr Bruno Lopez - Fonsorbes


Derniére mise à jour : 08/01/06

Précédent Sommaire Accueil