Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Evidence-blues médecine



Amène power

La garde régulée est un filtre bien perméable. Ou bien variable. Certes il la faut, mais il arrive qu'il faille réguler là où la chose ne l'a point été comme il faut.
"Je vous envoie sur un patient qui a fait un AVC il y a huit jours, et qui est couvert de plaques après avoir commencé le Plavix". Il est vingt-trois heures. Appel à l'accidenté cérebral, qui se révèle être un type de vingt huit ans. "Mais vous savez , je peux venir à votre cabinet me dit-il , très tonique". Je suis un peu surpris.
Ce garçon a fait un accident réversible, transitoire, quinze jours avant. Il court, galope, mais se sent apparemment incompris car les neurologues sont passés en coup de vent lui dire qu'il avait thrombosé momentanèment quelque angiome, et lui ont vite parlé du "plavix à vie".
Comme il est ce soir rouge comme une écrevisse, deux questions se posent à lui : "dois-je arrêter le médicament ?" et, plus stressant : "que va t'il se passer si j'arrête pour toujours ce médicament que je devais avoir pour la vie ?"
Comme j'ai d'autres soins à accomplir, j'ai un peu de mal à reprendre la négociation médicale là où, probablement, elle n'a jamais eu lieu. C'est avec regret que je ne puis, avec lenteur, résoudre une problématique trop vite posée.

Entre un neurologue pressé, un régulateur stressé, et un médecin de garde lassé, cet homme repart avec son aspirine nourrisson. Impression de montagne scientifique accouchant d'une souris blanche.

Puis le régulateur me "renvoie sur" un bébé qui se "tord de douleur". Laurène cinq ans, m'accueille avec un grand sourire. Le vent a traversé l'abdomen sans encombre. Rédaction génée d'un chèque de soixante euros par un père qui va finir sa soirée par une bonne engueulade à la mère. Du genre "tu vois, tu n'aurais pas dû l'écouter".

Minuit moins dix. "Là, je vous renvoie sur une dispute de couple".
Appel au monsieur : "voyez docteur, ma femme n'arrive pas à se calmer, celà fait une semaine que nous sommes disputés". Je vérifie, ce ne sont point les parents de Laurène. Je me surprends à dire à cet homme que je ne suis pas là pour ça. Woody Woopecker se révolte contre ses maîtres.

La fierté généraliste se réveille souvent à l'heure où les gens vont géneralement se coucher. Elle rerégule les régulateurs, qui n'ont point tâche facile, tout comme les écrevisses du progrès, les parents de l'angoisse, et les couples " à vie" dérégulés.

Que tout cela ne soit point soluble que dans l'aspirine nourrisson relève un peu du casse-tête. Et ce matin je suis à mi-garde-mi-graineux.

Dr Bruno Lopez - Fonsorbes


Derniére mise à jour : 04/12/05

Précédent Sommaire Accueil