Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Actuvision généraliste


Astra gentil ou pas gentil: 1 thrombose mortelle pour 1000 vies sauvées, oui mais..


A la date d'aujourd'hui, environ une personne décède d'un accident thromboembolitique pour un million de patients vaccinés par l'Astra Zénéca. Avec un taux minimum de létalité de un pour mille, chaque fois que nous vaccinons un million de personnes, nous sauvons la vie d'au moins 100 personnes sachant qu'un mort pour mille personnes atteintes du covid, c'est optimiste, nous sommes probablement plus prés de deux pour mille. Je ne parlerai pas des personnes ayant eu le covid et souffrant de séquelles type essoufflement invalidant, troubles de la mémoire et de la concentration, asthénie, perte prolongée du goût et de l'odorat. Les informations profuses médiatisées sur l'épidémie ne mettent efficacement en vitrine qu'un petit millième du danger covid.

Lorsque j'évoque cet aspect du problème à mes patients, certains me répondent « risque zéro, pas de vaccin et gestes barrière ». Mon expérience montre que cela marche pas très bien pour les gestes barrières alors qu'aucun de mes patients n'est décédé du vaccin. N'ayant vacciné qu'une centaine de personnes, la probabilité d'une thrombose mortelle sur cette file active est de 1 pour 10 000. Mais l'émotion ayant raison de la raison, cette approche ne suffit pas à motiver tous les candidats potentiels au vaccin Astra Zénéca, et ne suffira pas à motiver pour le Janssen.
Bref le vaccin Pfizer, celui qui il y a 4 mois n'était pas fiable, pas évalué et qui tuait les petits vieux, a aujourd'hui la côte.

Pour un médecin généraliste comme moi, après au moins 30 ans de vaccinations, les effets des vaccins Astra et Janssen sur la crase sanguine n'ont rien de surprenant. Rappelons nous : le vaccin contre la variole donnait des cicatrices varioliformes, le BCG donnait des bécègites et en donne encore, le vaccin polio sabin aujourd'hui disparu donnait exceptionnellement des poliomyélites (virus vivant atténué), le vaccin rougeole oreillon rubéole donne parfois des fièvres et des éruptions cutanées, le vaccin de la grippe donne assez souvent de courts syndromes grippaux sans conséquence. Donc sachant que le Sars cov 2 via sa maladie COVID 19 donne beaucoup de troubles graves de la coagulation; Donc que l'on constate des accidents thrombo-emboliques rarissimes et des CIVD avec ces vaccins n'est pas vraiment une surprise pour les professionnels de santé, Il y a un choix à faire entre 1/1 million et 100/1million + des séquelles.
Attendre l'arrivé de Janssen ne changera rien au dilemme pour les indécis et les personnes pensant maitriser le risque zéro.

Au delà du risque vaccinal , le conflit avec Astra ainsi que le procès d'intention fait à Boris Johnson et à la perfide Albion me semble totalement en dehors de la réalité factuelle. L'image simpliste bien ancrée dans l'esprit de la population qui voudrait qu'une entreprise internationale comme Astra soit britannique au même titre que Sanofi serait français pourrit un peu la compréhension du problème du ravitaillement en vaccins. Aucune de ces entreprises n'est chauvine et philanthrope. Il est probable qu'à l'image des ruptures de stock de médicaments que nous subissons depuis plusieurs années, Astra vend au pays le plus offrant. Ce dernier est servi le premier au détriment des commandes moins lucratives que sont les commandes de l'union européenne ; Tant que les amendes infligées pour retard de livraisons ne seront pas supérieures aux bénéfices faits avec les plus offrants, il ne faut pas s'attendre à des miracles,

Dr Jean-Paul Gervaisot

Laisser un commentaire à l'auteur


Derniére mise à jour : 11/04/21

RSS RSS
Précédent Sommaire Accueil