Rechercher
Formation médicale continue
Divers

Actuvision généraliste


Synthèse d'une semaine ordinaire en zone de désert médical

Un médecin publiait récemment sur son blog son activité professionnelle de la semaine. Il faisait état d'une activité raisonnable, une centaine de consultations hebdomadaires pour , si ma mémoire est bonne, 44 heures de travail réparties sur 4 jours. C'est bien plus que les 35 heures réglementaires. Son activité me semble assez bien refléter une activité moyenne dans une zone correctement dotée en médecin.

Une autre réalité existe, c'est l'activité en zone de désertification . Ayant la chance d'être concerné par le problème, il m'a semblé important de faire le même travail de publication.

La journée d'un médecin en zone insuffisamment médicalisée est tournée sur un objectif principal: éponger au maximum la demande de soins à défaut de pouvoir la satisfaire complètement. Pour cela, il faut être organisé et optimiser au mieux les outils existants : l'agenda, les courriels, le fax, le secrétariat.

Je vais prendre pour exemple ma semaine du 26 février au 4 mars 2018, c'est une semaine moyenne en terme d'activité. Ma remplaçante est absente, il s'agit donc exclusivement du reflet de mon travail

Très schématiquement :
Elle a débuté lundi un peu avant 8 heures et a pris fin samedi vers 18 heures.
L'amplitude horaire a été de 12 heures par jour sauf le samedi où elle a été de 10 heures
Chaque journée est agrémentée de pauses. Les pauses servent à rentrer les résultats biologiques et courriers dans les dossiers « patient », à répondre à des courriels, à passer des coups de fils et éventuellement à se pauser. Elles représentent ¼ d'heure en cours de matinée, une heure à midi composée de 20 minutes pour le repas, 10 minutes pour l'ouverture du courrier (quant le facteur est déjà passé) et 1/2 heure de sieste entrecoupée d'appels de patients, 3 en moyenne. Cette pause peut se réduire à ½ heure. Enfin je fais une dernière pause d'une demi heure vers 16 heures 30, toute aussi aléatoire que les précédentes .

Je ne comptabilise pas les sauvegardes, nettoyages et rangements quotidiens du cabinet médical.

Retour à domicile vers 20 heures au mieux pour le repas et les activités internet post consultations : réponses aux courriels et fax restants.
A noter pour le dimanche la mise à jour hebdomadaire de la comptabilité, des dossiers en retard et une fois par trimestre la mise sous enveloppes et l'envoi des tiers payant papier après recherche des caisses respectives, cette activité n'a pas eu lieu cette semaine là.

Je ne fais pas d'astreinte de nuit.. Je sais, c'est pas bien, personne n'en fait dans mon secteur depuis plusieurs lustres.

Durant cette semaine, j'ai effectué un total de 229 actes dont 225 consultations et 4 visites. Les dossiers de 209 personnes différentes ont été ouverts.
J'ai pu y recenser durant ces 7 jours les prescriptions d'actes suivantes :
Radiologie: 18 (radiographies, IRM,Scanner + échographies ou Doppler artériels ou veineux).
Ordonnances: 190 (Il peut y en avoir plusieurs par patient : ordonnances d'orthèse dissociée des médicaments, ordonnance de traitement de fond dissociée d'ordonnances annexes type rhinite, grippe, ordonnances liées à un accident du travail dissociées des ordonnances maladie, ordonnances de kinésithérapie ou de soins infirmiers ou d'orthophonie ou d?orthoptie dissociées des ordonnances médicamenteuses , préparation magistrale etc..) Ce sont des obligations légales
Certificats médicaux: 11 (Certificats de sport, enfant malade, coups et blessures, MDPH)
Courriers: 20
Examens biologiques: 24
Orientation urgences: 2
Courriels: 39 (transmission de certificats, d'ordonnances perdues ou de dépannage faute de place type contraception ou cystite, conseils médicaux)
Fax: 4 (vers des pharmacies)
Arrêts de travail: au moins 23 enregistrés via Améli-pro, sachant que les arrêts pour les fonctionnaires se font sur papier ainsi que les accidents de travail initiaux (pour des raisons techniques d'inadaptation à la réalité). A noter des arrêts de travail pour 2 personnes en attente depuis 3 à 4 mois d'une hospitalisation ; ces hospitalisations pour rééducation et prise en charge de la douleur font partie d'un programme de réduction des durées d'arrêt de travail en partenariat avec la sécurité sociale.

Une vingtaine de demandes de rendez vous ne pourra être honorée chaque jour, il s'agit la plupart du temps de gens qui ne se présentent pas et qui veulent une consultation le jour même. Il y a beaucoup de nomadisme et d'errance médicale. Tous les jours un ou deux patients ne viennent pas à leur rendez vous et ne préviennent pas, il s'agit majoritairement de personnes non connues du cabinet médical. Je n'ai pas été de la semaine sollicité par la gendarmerie pour garde à vue ou prélèvement sanguin.

Lorsque je dis à un patient que je commence vers 8 heures et que je finis vers 20 heures, je ne suis pas certain qu'il se rende compte de ce que cela représente. Voilà cette lacune corrigée: une bonne description vaut mieux qu'un long discours.

Synthèse donc d'une semaine ordinaire, hors épidémie. Rien d'extraordinaire pour une activité de médecin généraliste, certains font plus que cela.



Dr Jean-Paul Gervaisot

Laisser un commentaire à l'auteur


Derniére mise à jour : 17/03/18

RSS RSS
Précédent Sommaire Accueil