Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

Mentions légales

Observations cliniques de la presse et d'ailleurs




Un cas de mononucléose infectieuse.

Homme de 40 ans: depuis 4 jours, douleurs dans l'hypochondre G, angine, fièvre, fatigue, sudations abondantes.

CT: infarctus spléniques multiples ( Panel 1 ).

FN: leucocytose à 13800/mm3 avec 53% de lymphos dont 31% sont atypiques.

Fonctions hépatiques anormales:
- aspartate aminotransférase: 123 U/L
- alanine aminotransférase: 244/L
- phosphatase alcaline: 216 U/L
- bilirubine totale: 0.9 mg/dL

Cultures: Sp.

Echocardiographie transthoracique: Sp.

Monospot test initial négatif.

Sérologies hépatites A, B, C, cytomégalovirus: négatives.

Une semaine plus tard, le monospot test est positif, le PCR test pour le virus d'Epstein-Barr est également positif.

C'est une mononucléose infectieuse, souvent appelée "maladie du baiser" car elle est relativement fréquente chez les ados. qui se transmettent le virus par contact salivaire.

Se traduit par une angine pultacée, des adénopathies, une splénomégalie.

Complications possibles: rupture ou infarctus splénique.

Le monospot test décèle les Ac hétérophiles, présents chez 90% des malades, mais le test peut n'être positif qu'à la 3ème semaine.

Chez les sujets âgés, l'infection par ce virus est souvent associée à des anomalies de la fonction hépatique.

Ce patient avait probablement contracté la maladie avec une nouvelle partenaire sexuelle, dans les 10 mois précédents. Sa fonction hépatique s'est normalisée en quelques mois. La guérison a été complète.

Traduit de l'anglais par le Dr André Figueredo - Source: the NEJM du 04/08/05

Source : http://content.nejm.org/cgi/content/full/353/5/508



Derniére mise à jour : 06/10/05

Précédent Sommaire Accueil

 

Tous les vécus
Observations diverses
Le sémiologiste
Urgences