Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

Mentions légales

Observations cliniques de la presse et d'ailleurs




Argyrie.

Garçon de race blanche, âgé de 16 ans. A pris pendant 2 ans un supplément diététique, soit-disant doté d'une action préventive contre les infections.

Le produit se présentait sous l'aspect d'un liquide incolore contenu dans un bouteille.

Le garçon est porteur d'une hyperpigmentation généralisée, d'une teinte gris-bleuté ardoise accentuée sur les régions exposées au soleil, dont la tête, le cou ( Figure 1 ). La muqueuse buccale est aussi pigmentée. Le dos des mains, le lit des ongles, les conjonctives sont atteintes. La pigmentation a débuté aux joues puis s'est étendue à tout le corps en une année.

On pense à une maladie d'Addison, à une cyanose mais les résultats des examens complémentaires sont normaux. Pas de signes de névrite, pas de crises d'épilepsie.

Biopsie cutanée: fins granules brun foncé dans la membrane basale autour des glandes sudoripares et dans le tissu conjonctif autour des follicules pileux ( Figure 2 ).

Le taux d'argent sérique est élevé, à 209 ng/mm3 ( N de 0 à 14 ).

Ces résultats cadrent avec le diagnostic d'argyrie ( à laquelle devait faire penser la pigmentation bleu ardoise de la peau et des muqueuses ).

Le "supplément diététique" contenait de l'argent!

Carotène, minocycline, sels d'or, bismuth, amiodarone peuvent aussi donner lieu à des pigmentations.

Autres diagnostics différentiels: maladie d'Addison, hémochromatose, maladie de Wilson, porphyrie, méthémoglobinémie.


Traduit de l'anglais par le Dr André Figueredo - Source: the NEJM ( 25/11/2004 )

Source : http://content.nejm.org/cgi/content/full/351/22/2349



Derniére mise à jour : 25/11/04

Précédent Sommaire Accueil

 

Tous les vécus
Observations diverses
Le sémiologiste
Urgences