Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

Observations cliniques de la presse et d'ailleurs

La femme qui clignait de l'oeil.

Un universitaire de Baltimore évoque l'une de ses nombreuses erreurs de diagnostic:

* Ma première erreur majeure remonte à 23 ans. Un soir, jeune interne, je fis admettre à l'hôpital une jeune femme anorexique et légèrement fébrile. Histoire, examen physique n'apportaient aucune information. Bilan biologique classique, Rx pulmonaire étaient Sp.

Le lendemain matin, brève visite avant le passage du patron. La patiente avait passé la nuit sans fièvre, mais quelque chose me parut étrange: alors que j'entrai, elle m'adressa un clignement d'oeil. Passant près de son lit en quittant la salle, elle me fit un second clignement. J'en déduisis que c'était probablement une " fonctionnelle ".

Je présentai le cas, concluant qu'il n'y avait probablement rien d'organique. Le patron lui demanda si elle avait des problèmes visuels. La patiente répondit qu'elle voyait mieux avec un oeil fermé: une paralysie du VI n'est jamais fonctionnelle, me fit remarquer le professeur. Les investigations ultérieures révélèrent une méningite TBC avec paralysie du VI, faux signe de localisation.

J'ai appris ce jour que la méningite TBC est une grande simulatrice. J'ai appris aussi à écouter et observer minutieusement mes malades avant de formuler une conclusion hâtive.

* Plusieurs années après, une jeune femme m'a été présentée: elle était hospitalisée pour constipation et ballonnement abdominal. Elle n'avait pas été améliorée par le lactulose toutes les 2 heures pendant 48 heures. Se plaignait aussi de dysurie et de paresthésies dans les orteils. Aucun médecin n'avait accordé d'attention à ses difficultés urinaires et à ses sensations anormales. L'interne lui-même avait mis ces dernières sur le compte d'une hyperventilation. Quant à la dysurie, il n'en avait pas tenu compte.

Je pensai tout d'abord à une compression médullaire, mais l'IRM permit de poser le diagnostic de sclérose en plaques. Je m'étais souvenu de cette femme qui, 20 ans auparavant, m'vait rappelé les rudiments de la médecine







Traduit de l'anglais par le Dr André Figueredo - Source: the Lancet du 15/11/2003 ( mot de passe )

Source : http://ww.thelancet.com

Précédent

Sommaire

 

Pour participer, vous aussi, envoyez votre observation en cliquant ici


Dernière mise à jour le 17/11/03