Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

Mentions légales

Observations cliniques de la presse et d'ailleurs




Un cas d'angine de poitrine.

Homme de 39 ans, pas d'ATCD cardiaques. Consulte pour une douleur thoracique G. Un infarctus est éliminé, une épreuve d'effort ne montre pas de signes d'ischémie.

Un scanner à faisceau électronique et injection de produit de contraste montre la présence d'un " pont " musculaire recouvrant l'artère interventriculaire antérieure dans sa partie moyenne. Elle se rétrécit pendant la systole.

Traité avec succès par ß-bloquants.

Commentaire:le pont myocardique est la présence de muscle recouvrant une artère coronaire, le plus souvent l'artère interventriculaire antérieure: le segment recouvert est dit " tunnélisé ". La compression de l'artère pendant la systole et le retard de relaxation diastolique compromet le débit sanguin et provoque une douleur angineuse.

Habituellement, le pronostic de cette pathologie congénitale est bon. Rarement, elle est associée à un infarctus du myocarde, des troubles de la conduction, ou même un décès subit.

Des médications à actions inotrope et chronotrope négatives sont utilisées en première intention: ß-bloquants, antagonistes du calcium.

Traduit de l'anglais par le Dr André Figueredo - Source: the New England Journal of Medicine du 11/09/2003.Mot de passe nécessaire.

Source : http://www.nejm.org



Derniére mise à jour : 11/09/03

Précédent Sommaire Accueil

 

Tous les vécus
Observations diverses
Le sémiologiste
Urgences