Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

Brèves de FMC


Faire un ECG chez un patient chez qui on suspecte un syndrome coronarien aigu.


Souvent, le médecin généraliste est appelé eu milieu de la nuit auprès d'un patient qui se plaint d'une douleur thoracique: s'il y a des facteurs de risque, si la douleur est associée à d'abondantes sudations ou des vomissements, il suspecte un "syndrome coronarien aigu".

Il fait alors appel à un cardiologue, qui viendra plus ou moins rapidement.

Des compagnies comme Healthcare ont introduit un "transtéléphone" portable ( le double de la taille d'un téléphone mobile ) permettant la transmission d'un ECG par le réseau de télémédecine.

Le praticien n'a pas besoin de savoir faire un ECG: il lui suffit de poser l'appareil pendant 2 minutes sur la poitrine. Grâce au téléphone mobile, les impulsions électroniques sont transmises à une "station centrale".

Si le praticien dispose d'un fax ( fourni à un prix modique par ces compagnies ), il reçoit au bout de 4 minutes le tracé complet, accompagné de l'interprétation fournie par un cardiologue de la station.

L'achat de ces appareils ne saurait être trop recommandé.

Mais les généralistes doivent savoir que l'ECG peut être normal dans un syndrome coronarien aigu. Il devra le refaire toutes les demi-heures. Si le doute persiste, il devra faire appel à un cardiologue. ( Pr Kapoor )

Traduit de l'anglais par le Dr André Figueredo - Source: le BHJ 2007

Pour en savoir plus : http://www.bhj.org


Précédent

Sommaire



Dernière mise à jour le 27/01/08