Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

Brèves de FMC

Extraits du Journal de l'hôpital de Bombay

Actualités en pharmacovigilance
Actualités - Revue de presse
Actualités professionnelles
Rechercher sur Stethonet



Autres Brèves de FMC

- le 28/12/12 : Ostéodystrophie héréditaire de Albright ( oha )
Femme de 71 ans, consulte pour HTA. Ex: absence d'articulation au 4ème doigt de chaque main e...suite


- le 16/12/12 : Anxiété généralisée ( ag )
L'essentiel: * est associée à une forte souffrance avec incapacité au travail. * est ...suite



N° 83 - le 25/05/08 : Une VS très élevée ( Pr Kapoor, Bombay ).
J'ai déjà écrit sur les VS très élevées. J'ai exposé le cas d'un patient très anémié, chez lequel le diagnostic de leucémie n'avait pas été fait parce qu'on s'était contenté d'un comptage automatique....suite


N° 82 - le 24/05/08 : Opacités thoraciques linéaires ( Pr Kapoor, Bombay ).
Souvent, en pratique privée, des patients montrent des radiographies thoraciques sur lesquelles on observe des opacités linéaires. Elles sont le plus souvent horizontales, parfois verticales. Quelquef...suite


N° 81 - le 23/05/08 : Le dépistage des coronarites ( Pr Kapoor, Bombay ).
J'ai souvent enseigné autrefois que, devant tout patient atteint de TBC pulmonaire, il fallait examiner toutes les personnes ( y compris les domestiques ) vivant dans la même maison: très souvent, on ...suite


N° 80 - le 22/05/08 : L'infection par H.pylori:
Autrefois en Inde, on publiait des centaines d'articles sur l'amibiase. Celle maladie était si courante qu'on lui a attribué un peu tout et n'importe quoi! Des universitaires ont même parlé d'un asthm...suite


N° 79 - le 21/05/08 : Le syndrome sec ( SS ), cause de VS très élevée. ( Pr Kapoor, Bombay )
De nombreux patients se plaignent d'avoir la bouche sèche. Si par ailleurs leur VS est très élevée et qu'il y a absence de larmes, il faut exclure un SS. On peut constater chez ces patients une a...suite


N° 78 - le 28/01/08 : Les examens de selles ( Pr Kapoor ).
Autrefois, on demandait souvent en "routine" un examen de selles, avec une examen d'urines. De temps en temps, on trouvait des oeufs de nématodes ou d'autres vers. Très souvent, le labo.signalait la p...suite


N° 77 - le 28/01/08 : Le peptide natriurétique cérébral. ( Pr Kapoor )
Le plus souvent, le diagnostic d'insuffisance cardiaque congestive ( ICC ) n'est pas difficile. Mais chez de nombreux patients, il n'est pas évident. Par exemple: - une fumeur atteint de bron...suite


N° 76 - le 26/01/08 : L'ostéoporose et l'ostéomalacie sont souvent associées chez les sujets âgés ( Pr Kapoor )
L'ostéoporose est fréquente chez les femmes 10 années après leur ménopause. Chez l'homme âgé, on l'observe souvent dès l'âge de 75-80 ans. Très souvent en Inde, chez les patients âgés, une ostéom...suite


N° 75 - le 26/01/08 : Une VS très élevée chez un sujet atteint d'une anémie sévère ( Pr Kapoor ).
Des VS très accélérée ( autour de 100mm/1 heure ) s'observent chez des patients infectés par le HIV, dans des TBC extra-pulmonaires, les myélomes multiples et les maladies apparentées. Bien que d...suite


N° 74 - le 17/09/07 : Diagnostic différentiel des douleurs digitales ( Pr Kapoor ).
" Quand un patient se plaint de douleurs brachiales atteignant le pouce et l'index, la douleur est radiculaire ( C5 ). Si elle irradie au médius seulement, elle est également radiculaire ( C6 ). ...suite


N° 73 - le 16/09/07 : Les tests sanguins dans la typhoide et la dengue ( Pr Kapoor )
" Typhoide: pendant des années, j'ai enseigné aux futurs médecins généralistes qu'il ne fallait pas demander le test de Widal. Il dépend de la présence d'anticorps. Ceux-ci n'appaissent qu'après 1-2 ...suite


N° 72 - le 15/09/07 : Trois diagnostics au lit du malade ( Pr Kapoor ).
* le syndrome de Behcet: Les ulcères aphteux sont très courants. Si un patient, lors d'une première attaque d'aphtes, a également des aphtes génitaux, le diagnostic est pratiquement confirmé, bien qu...suite


N° 71 - le 18/02/07 : Trois causes d'instabilité de la marche chez les personnes âgées.
En pratique, ce sont celles qui sont le plus souvent observées: * la sténose du canal lombaire: outre les paresthésies, douleurs et fatigue à la marche, le patient mentionne, également à la marche,...suite


N° 70 - le 18/02/07 : Epanchement silencieux du péricarde (Pr Kapoor, Mumbai ).
Les épanchements pleuraux et péricardiques donnent des symptômes et des signes qui dépendent de leur abondance. Un patient qui a un épanchement minime du péricarde peut très bien ne jamais avoir une ...suite


N° 69 - le 17/02/07 : Les méthodes non endoscopiques de diagnostic des maladies gastro-intestinales
La vogue est à l'endoscopie: elle permet simultanément de voir et de biopsier les lésions. Elle est devenue tellement populaire aux yeux des patients que "l'endoscope doit être déjà dans l'estomac, av...suite


N° 68 - le 17/02/07 : Se réveiller d'une syncope.
Le mode de sortie d'une syncope permet une orientation diagnostique: * si le retour à la conscience est très rapide, plus ou moins instantané, la syncope est plus probablement d'origine cardiaqu...suite


N° 67 - le 16/02/07 : Trois causes d'albuminurie associée à une anémie.
* chez un patient albuminurique et dont le frottis sanguin montre une anémie, l'un des diagnostics à envisager est celui d'insuffisance rénale chronique. Reste à en trouver l'origine. * penser ...suite


N° 66 - le 16/02/07 : La palpation de la rate pourrait-elle être supérieure à l'échographie?
Cas du Pr Kapoor, universitaire à Mumbai: " un patient m'a été amené avec une fièvre installée depuis 2 semaines. En attendant les résultats de la prise de sang, une échographie de la rate ...suite


N° 65 - le 16/02/07 : Diagnostic de la TBC par la recherche des IgM et IgG
En Inde, les praticiens demandent volontiers un test Elisa pour la recherche d'Ac contre le BK. Mais déceler dans le sang des IgG contre le BK ne signifie pas que le patient souffre de TBC, mais ...suite


N° 64 - le 23/02/06 : Trois connectivites rares diagnostiquées à l'examen clinique.
Trois connectivites que l'on peut traiter: il est possible de les suspecter ou même de les diagnostiquer à l'examen clinique. * la pseudo-polyarthrite rhizomélique ( PPR ): en pratique de ville,...suite


N° 63 - le 22/02/06 : Sinusite chronique.
La sinusite est une entité clinique qui peut être dangereuse en l'absence d'un traitement. Souvent, ORL ou médecins généralistes portent le diagnostic de sinusite alors qu'il s'agit d'une rhinite...suite


N° 62 - le 22/02/06 : Personnes âgées: 3 causes non neurologiques de difficultés à marcher.
Le médecin généraliste a trop souvent le "réflexe" d'envoyer ces patients au neurologue. Il oublie que les 3 causes qui suivent sont responsables de 90% des difficultés à marcher. * les patients...suite


N° 61 - le 19/07/05 : L'incidence croissante de l'hypothyroidie en Indes.
Expérience du Pr Kapoor, universitaire à Bombay: C'est un fait qu'un déficit en iode provoque chez le nouveau-né un goitre et des lésions cérébrales. D'un autre côté, actuellement, dans de n...suite


N° 60 - le 18/07/05 : Le hoquet, trouble de la motilité du diaphragme.
Le Pr Kapoor, universitaire à Bombay, parle de son expérience du hoquet. " Observé souvent dans une population normale. C'est une contraction involontaire des 2 coupoles diaphragmatiques ou d'une...suite


N° 59 - le 17/07/05 : Quand traiter une hyperuricémie: pas aussi important que de savoir quand ne pas la traiter !
L'hyperuricémie est très banale. Chez l'homme, il y a hyperuricémie si > 7.5 mg. Chez la femme, elle est plus basse de 1-1.50 mg. Détecter une hyperuricémie chez une personne asymptomatiqu...suite


N° 58 - le 16/11/03 : Le syndrome du Potassium malade
Le Pr Kapoor, interniste à Bombay, donne son avis sur cette entité: "En cardiologie, on voit souvent des malades qui se plaignent de vertiges, de palpitations: il s'agit quelquefois d'un syndrome...suite


N° 57 - le 15/11/03 : Réhabilitation des patients atteints de bronchite chronique obstructive ( BCO ).
Le repos était autrefois la pierre angulaire du traitement des coronariens : après un infarctus du myocarde ( IM ), c'était 6 semaines de repos strict au lit. On est passé à un jour seulement: on rec...suite


N° 56 - le 13/11/03 : Les frissons sans fièvre ont ils une signification?
Les frissons précèdent souvent un état fébrile de quelques heures ou d'un jour. Une fois la fièvre installée, ils peuvent persister: malaria, fièvre typhoide, grippe, pyélonéphrite, endocardite infect...suite


N° 55 - le 13/11/03 : Quelques indications de l'oxymétrie de pouls.
* Certains patients atteints de cirrhose du foie développent des shunts pulmonaires artério-veineux, dont l'étiologie est mal comprise. Ces sujets se plaignent d'une dyspnée en position assise, soula...suite


N° 54 - le 13/11/03 : Les enzymes dans le diagnostic des états fébriles courants.
* Dans le paludisme, l'augmentation de la LDH ( lactico-déshydrogénase ) traduit l'hémolyse: c'est un dosage très utile pour ce diagnostic. * Une augmentation marquée de la phosphatase alcaline...suite


N° 53 - le 04/10/03 : Nouveaux symptômes chez un malade en traitement.
Il arrive fréquemment qu'un patient soit traité avec succès, confirmant ainsi le diagnostic posé. Mais, en cours de traitement, il présente une nouvelle doléance sans lien avec les premiers symptômes....suite


N° 52 - le 30/09/03 : Nouvelles brèves.
* On a longtemps discuté de l'allaitement maternel: protégeait-il ou non de l'asthme et des allergies? . Il y a de nombreuses bonnes raisons pour nourrir un enfant au sein pendant les 4 à 6 premiers ...suite


N° 51 - le 18/04/03 : Brèves diverses.
* plus de 500 études ont évalué la neuro-chirurgie dans la maladie de Parkinson. Mais 7 d'entre elles seulement étaient des essais randomisés et ne comportaient en moyenne que 30 patients chacune. De...suite


N° 50 - le 11/04/03 : La malaria peut s'aggraver après un début apparemment bénin.
Les patients atteints de malaria par Plasmodium Falciparum peuvent avoir des complications graves même s'ils semblent " bien " à la période initiale de la maladie. Trois points: * un...suite


N° 49 - le 17/02/03 : Dyspnées d'effort et de repos.
Motifs fréquents de consultation: * l'asthme bronchique, diagnostic basé sur: - une longue histoire de symptômes. - des ATCD familiaux. - une allergie nasale associée. - une intolérance ...suite


N° 48 - le 15/02/03 : Effets secondaires des AINS comparés à ceux des corticoides.
Aussi loin qu'on s'en souvienne, médecins et patients ont craint les effets secondaires des stéroides: hyperacidité gastrique, ulcères peptiques, oedèmes des membres inférieurs, HTA et diabète, en par...suite


N° 47 - le 12/02/03 : Dosage des D-Dimers dans le diagnostic de l'embolie pulmonaire.
* Le diagnostic de la maladie thrombo-embolique est difficile. En pratique, si un patient avec des facteurs de risque a une attaque de douleurs thoraciques latérales, accompagnée de dyspnée, avec ou ...suite


N° 46 - le 11/02/03 : Les batteries biologiques automatisées.
Elles n'ont guère d'utilité en pratique courante et peuvent même induire la praticien en erreur. Elles sont nécessaires chez les malades graves ou ceux dont l'état nécessite une hospitalisation. Exemp...suite


N° 45 - le 10/02/03 : Perte pour les chirugiens: le traitement des fissures anales leur échappe.
On note déjà une baisse significative du nombre d'interventions sur les prostates, les apprendices...etc. Les interventions pour fissures anales non seulement coûtent cher, mais encore la période...suite


N° 44 - le 10/02/03 : Comment provoquer une hémiplégie chez un patient !
De 12 façons: * devant un tableau d'ischémie transitoire, donner de l'aspirine sans avoir exclu une petite hémorragie. * provoquer une hypoglycémie par une forte dose d'un médicament contr...suite


N° 43 - le 02/01/03 : Maladies en phase d'accélération.
Cette expression a été utilisée la première fois pour désigner l'angor instable: premières crises, douleurs au repos ou lors d'efforts peu importants, plus de 3 accès par jour, angor post-infarctus: l...suite


N° 42 - le 01/01/03 : Fièvres au long cours: intérêt de la ponction sternale.
Difficulté d'en trouver l'origine, même au prix de nombreuses investigations. Des bilans répétés sont souvent nécessaires: l'hématologiste peut y jouer un rôle important. Un tiers de ces malades ...suite


N° 41 - le 01/01/03 : Les angors à angiographie normale.
Le diagnostic d'angor se fait au lit du malade par l'anamnèse: patient à risque, douleur rétrosternale caractéristique, heure d'installation des symptômes. Si la douleur est atypique, penser dans le d...suite


N° 40 - le 31/12/02 : Paroles de bon sens.
Ainsi parle à ses patients le Pr Kapoor, interniste à Bombay: * Quand un client de 50 ans se plaint de ses genoux arthrosiques, je lui dis: si je suis moi-même capable de faire du tennis à 70 ans...suite


N° 39 - le 30/12/02 : Deux articles parus dans le Bombay Journal Hospital de Juillet 2002 ( Pr Kapoor )

Trois médicaments facteurs d'oedèmes des extrémités inférieures
Ce sont les 3 médicaments suivants, souvent employés: * l'aspirine * l'amlodipidine et la nifedipine * la fa...suite

N° 38 - le 29/08/02 : Séquence des symptômes.
Classiquement, un diagnostic pourrait se faire dans près de 90% des cas sur l'interrogatoire. Le " tempo ", c'est le mode d'apparition des symptômes. Ex: on suspecte une dengue sur une fièvre très él...suite


N° 37 - le 16/08/02 : Combinaison d'ictère hémolytique et hépato-cellulaire.
* dans le paludisme à falciparum, les indices biologiques sont ceux d'un ictère hépato-cellulaire ( augmentation de la bilirubine conjuguée, des enzymes hépatiques et de la phosphatase alcaline ) et d...suite


N° 36 - le 15/08/02 : La boule dans la gorge.
On qualifiait autrefois d'hystériques les patients qui avaient une sensation de boule dans la gorge, avec difficultés de déglutition!. Il est probable qu'ils souffrent en réalité d'une motilité anorma...suite


N° 35 - le 17/03/02 : Le diagnostic de la rage est-il neurologique ?
En fait, il est psychiatrique: les paralysies, l'hydrophobie sont tardives. La mort est inévitable, mais il peut y avoir déjà eu contamination de quelqu'un de la famille ou du personnel médical: il es...suite


N° 34 - le 17/02/02 : Grandes fatigues.
Dans les myopathies, affections des muscles sans signes neurologiques, les patients ont du mal à changer de position ( couchée à assise, assise à debout ). Ce sont des maladies rares, comme la myasth...suite


N° 33 - le 16/02/02 : Potentiels évoqués et diagnostic des précordialgies.
Les précordialgies, anxiogènes, surviennent souvent au repos ou lors d'activités légères chez des personnes jeunes qui n'ont pas de facteurs de risque cardiaque. * Les douleurs thoraciques antéri...suite


N° 32 - le 16/02/02 : Le Tempo d'installation des douleurs thoraciques
Dans le diagnostic de la dissection aortique, du pneumothorax et de l'embolie pulmonaire massive, le tempo d'installation des symptômes est tel qu'on peut les qualifier vraiment de soudains. La dis...suite


N° 31 - le 15/02/02 : Douze précisions sur les ictères.
* ictère et hyperbilirubinémie ne sont pas synonymes: l'ictère n'apparait qu'au delà de 3 mg. * " l'ictère sans ictère " est très grave. Ainsi le syndrome de Reye chez l'enfant qui prend de l'a...suite


N° 30 - le 13/02/02 : Diagnostics non posés de maladies communes.
Le Pr Kapoor, interniste à Bombay écrit: " la pathologie iatrogène est un exemple courant. Le MG ne peut garder en mémoire le nom de milliers de médicaments et le patient omet de signaler ce qu'i...suite


N° 29 - le 11/02/02 : Valeur de la F.N.S dans le diagnostic de symptômes banals, tels que céphalées, étourdissements.
Les migraines sont habituellement d'un diagnostic facile, et nombre de céphalées, vues en pratique privée, sont des maux de tête dits " de tension ". De même, les étourdissements sont souvent liés à d...suite


N° 28 - le 11/02/02 : Diagnostic différentiel des céphalées intenses, d'apparition soudaine.
Il y a 3 causes sérieuses de telles céphalées, dites en "coup de tonnerre", dont le diagnostic peut être difficile. Ce sont toutes trois des céphalées d'origine vasculaire: * l'hémorragie subarac...suite


N° 27 - le 09/02/02 : Hyperleucocytose ne signifie pas toujours infection à pyogènes.
* Ainsi, dans la maladie de Still, le patient, jeune, présente des symptômes d'arthrite rhumatoide, et la FNS montre une hyperleucocytose. * Des pathologies du foie peuvent entraîner une hyperle...suite


N° 26 - le 08/02/02 : Diagnostic de 3 maladies infectieuses.
Le " tempo " d'apparition des symptômes aide à diagnostiquer plusieurs maladies infectieuses redoutées: * dans la dengue, la fièvre, soudaine d'apparition, est d'emblée très élevée, associée à de...suite


N° 25 - le 05/02/02 : médicaments à l'origine d'anémies.
La liste est longue, mais les situations suivantes sont les plus courantes: * une anémie ferriprive se voit souvent chez des patients soumis à un traitement prolongé par l'aspirine, ou des AINS. ...suite


N° 24 - le 03/02/02 : Deux cancers relativement bénins de la personne âgée.
Un bilan de contrôle, à partir de 60 ans, devrait inclure un toucher rectal et un examen des aires ganglionnaires. En fait, une FNS et un dosage de PSA sont un "must". * L'incidence du cancer de ...suite


N° 23 - le 03/02/02 : L'estimation de la LDH.
En dehors des faux positifs par suite d'une mauvaise technique de prélèvement, qui a provoqué une hémolyse, des valeurs élevées peuvent orienter le diagnostic dans les cas suivants: * chez un mal...suite


N° 22 - le 01/02/02 : La clinique est-elle supérieure aux autres investigations dans le diagnostic des embolies pulmonaires?.
Oui, selon le Pr Kapoor à Bombay: * l'ECG peut ne montrer aucun signe de coeur pulmonaire aigu. * la SpO2 peut être normale si l'embol est très petit. * le téléthorax peut être normal et les déf...suite


N° 21 - le 31/01/02 : Les tests biologiques dans le diagnostic des maladies gastro-intestinale.
Nombre de praticiens pensent " imagerie et endoscopie " pour les diagnostiquer. Pourtant, on peut reconnaitre nombre d'entr'elles par le laboratoire; dans le passé, on ne faisait appel à lui que pour...suite


N° 20 - le 30/01/02 : Valeur des tests immunologiques.
Autrefois, les médecins diagnostiquaient la TBC sur les résultats d'un compte-rendu anatomo-pathologique, indiquant la présence de granulomes, avec ou sans caséification. Ces résultats pouvaient indui...suite


N° 19 - le 28/01/02 : Diagnostic de l'ostéomalacie.
Il était basé autrefois sur l'existence de zones de Looser-Milkman sur les radiographies du pelvis. Ce stade est trop tardif. Chez une femme jeune, qui se plaint de douleurs dans le dos et les membr...suite


N° 18 - le 27/01/02 : Les ALAT dans le diagnostic des fièvres d'origine infectieuse.
* Certes le dosage des ALAT est d'un appoint important dans le diagnostic d'une hépatite virale, où elles peuvent atteindre 5 à 10 fois la valeur normale, même quelquefois plus; le contexte clinique ...suite


N° 17 - le 26/01/02 : Supériorité de 4 tests sur la radiologie classique dans quelques maladies osseuses.
* Chez une femme jeune, ou d'âge moyen, l'augmentation de la phosphatase alcaline (PA) survient plus rapidement que la chute du calcium sanguin et que les signes radiologiques (SR). * Une NFS est...suite


N° 16 - le 25/01/02 : Trois maladies qui passent souvent inaperçues en pratique privée.
Elles le sont en dépit des techniques les plus modernes d'imagerie et de biologie. * la cirrhose du foie: très souvent, les patients ne se plaignent de rien, jusqu'à un stade avancé. Le bilan bio...suite


N° 15 - le 24/01/02 : Trois causes d'augmentation importante de la LDH sérique.
Dans les bilans biologiques, les taux élevés de LDH sont souvent de faux positifs: les hématies sont tellement chargées en LDH qu'il suffit d'un peu trop agiter le tube de prélèvement, pour que l'enz...suite


N° 14 - le 23/01/02 : Echographie et colique néphrétique.
Selon le Pr Kapoor, à Bombay, l'échographie n'est pas l'examen le plus performant dans le diagnostic de la colique néphrétique; son expérience est basée sur plusieurs centaines d'échographies. Natu...suite


N° 13 - le 22/01/02 : Vous rasez vous vous-mêmes?
Telle est la question que le Pr Kapoor, interniste à Bombay, pose à ses clients! "dans notre pays, dit-il, les hommes sont souvent trop paresseux pour se raser eux-mêmes; pour les riches, ce serait dé...suite


N° 12 - le 22/01/02 : Trois douleurs thoraciques améliorées par la position assise
* la douleur de la péricardite aigue ressemble à celle de l'infarctus, avec irradiation au bras, mais elle est augmentée par les mouvements, la parole, la déglutition; elle diminue en position assise....suite


N° 11 - le 21/01/02 : Importance d'une VS très augmentée (aux alentours de 100 mm)
La VS n'est pas un test spécifique ; elle peut être augmentée dans n'importe quelle infection, bien qu'elle puisse rester normale( rarement )dans des tuberculoses actives. En pratique privée, elle est...suite


N° 10 - le 21/01/02 : le réflexe achilléen dans le diagnostic de l'hypothyroidie
Chez les patients atteints de myxoedème, ce réflexe se déroule sous la forme d'une contraction rapide et d'une relaxation retardée. En fait, ce signe ne s'observe que dans les formes avancées; le plus...suite


N° 9 - le 20/01/02 : Polysymptomatologie
Nombre de patients se plaignent de symptômes divers; la plupart n'ont rien d'organique, et sont qualifiés de fonctionnels. Cependant,les pathologies suivantes peuvent être également polysymptomatiques...suite


N° 8 - le 20/01/02 : Le signe de Homan est-il obsolète?
La phlébothrombose des veines profondes du mollet, très fréquente a été longtemps suspectée sur le signe de Homan, et confirmée par la veinographie; puis vinrent la pléthysmographie, et le Doppler. ...suite


N° 7 - le 19/01/02 : Douleurs diffuses
Les myalgies se voient dans tout état fébrile aigu; particulièrement vives dans la grippe et la dengue, elles s'observent aussi dans la plupart des infections virales, comme les hépatites; la malaria ...suite


N° 6 - le 18/01/02 : Un malaise est-il un symptôme neurologique ?
Non,répond le Pr Kapoor: 1. Si le malaise est survenu au repos, exclure une attaque d'arythmie ou un IM silencieux, une embolie pulmonaire, s'il existe la moindre douleur pleurale ou de la tachy...suite


N° 5 - le 18/01/02 : Labo et urgences
*Appareil CV: les troponines sériques, T et I, augmentent dans la première ou la deuxième heure qui suit. La CPK MB, dans les quelques heures. *Dans l'embolisme pulmonaire, les D.Dimer urinaires ...suite


N° 4 - le 18/01/02 : Prolapsus de la valve mitrale
30% de ces diagnostics sont posés à tort. La forme en selle de la valve mitrale normale peut donner un faux aspect de prolapsus sur certaines images echographiques 2D. La majorité de ces patients ont ...suite


N° 3 - le 17/01/02 : Alcoolisme
Près de la moitié des hommes qui demandent un check-up en Indes sont des cadres supérieurs. Certains boivent trop pour faciliter les relations sociales et devenant alcooliques, risquent d'évoluer vers...suite


N° 2 - le 17/01/02 : La médecine en chiffres
Selon le collègue indien: * 25% des fumeurs développent une insuffisance respiratoire chronique sans avoir jamais développé de toux, et en gardant un teléthorax normal. * 25% des asthmatiques co...suite


N° 1 - le 16/01/02 : Symptomatologie du matin
Surviennent fréquemment le matin, voire en début de matinée: 1.appareil digestif: vomissements de la gastrite alcoolique vomissements de l...suite



Autres bréves de FMC

Haut de page