Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

Mentions légales

Evidence-blues médecine




Le générique du doute

Le gagnant annoncé du loto a gagné 44 millions d’euros et il ne s’est pas encore signalé. Il a le temps de la certitude pour lui, et la certitude du temps, aussi. Il connait les chiffres du billet dont la vue le délecte, et il sait que le désir des bonheurs à venir est bien plus fort que le bonheur lui-même. Alors il attend un peu. Et puis dans un an, il aura fait le plein d’amis. Un d’entre eux partira avec les clefs de la Mercedes, tel autre détournera la moitié du pactole, et de probables chagrins d’amours viendront entacher cette belle alchimie.

Trois millions de personnes, à quatre- vingt dix pour cent des femmes, vont se retrouver ce soir gagnantes du gros lot de la peur collective. « Le Levothyrox est empoisonné ». Depuis ce matin sont décrits : bouffées de chaleur, œdèmes, chutes et même « emphysème ». Le ticket gagnant de l’angoisse n’attend pas. Les élus sont nombreux, et viennent tous chercher leur lot de malédiction.

Morales de ces deux histoires. La française des jeux a conscience que l’effet d’annonce de tels gains est une manne sans comparaison. C’est une maison solide, qui a pognon sur rue, et qui sait que les méfaits secondaires de la roue de la fortune feront moins de bruit que l’impact initial.
Les fabricants du Levothyrox, eux, n’ont pas tiré le bon numéro. Beaucoup de gens n’ont pas su, ou n’ont pas pris, le temps de savoir, et vont ce soir réaliser qu’ils avalaient quotidiennement une hormone, sans trop se polariser sur l’excipient et la couleur des boites. Beaucoup de médecins n’ont pas su, ou voulu savoir, que les industriels initiant leur changement, ont, peut- être, sous- estimé ce bon vieux « post hoc, ergo, propter hoc ». Celui qui a rendu autiste un centième des vaccinés, celui qui fait désormais de la victimologie une science exacte, ponctuelle, et implacable. On n’explique jamais assez aux gens pourquoi l’on change désormais ce qu’ils avaient l’habitude d’avaler sans que déjà ils sachent pourquoi ils l'avalaient...

Le nuage de Tchernobyl a contourné la France, sauvant ainsi pas mal de thyroïdes. La tempête du Levothyrox, elle, commence ce soir sa lente et inexorable descente sur l’hexagone. La revanche de Tchernobyl ?




Dr Bruno Lopez - Toulouse


Derniére mise à jour : 23/08/17

Précédent Sommaire Accueil