Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

Les 15 derniers blues

Trente cinq : sept , le matin ...

Omar m'a (substi)-tuer

On me dit qu'elle va bien...

Nous sommes tout, sauf gentils ...

Le pull over rouge

Des souris et des hommes, puis encore des souris ...

La déraison de Bayonne

What else, Christian ?

Jeannette, 89 ans

La cabane de madame Duparc

Pilules du lent demain

Qui sommes -nous à devenir ?

Prie môme, non nocere

La panne des sens

Peut -on encore in-twitter ?

Actus pro

Revue de presse

******

Evidence-blues médecine


Tronqué des brumes

Dès lors que le métier d'homme de terrain est de relayer les grands thèmes porteurs de la civilisation médiatico-philanthropique, je ne vois pas comment nous pourrions, à effectifs réduits et même à conviction très forte, lutter contre les déferlantes en tous genres.

Pfizer , comme Carrefour qui publiait l'an dernier sur tous les murs de Noêl ses convictions philosophiques sur l'éthique de la consommation, a publié dans le Monde de magnifiques textes indiquant que le droit à la prévention serait le devenir de l'homme. La société n'ayant plus qu'à cracher au bassinet des besoins nouveaux suscités et légitimés.

Ceci c'est déjà pour maintenant. Pour demain matin, ce sera le dépistage fou de tout ce qui peut mettre en route l'armada d'ingéniérie et ensuite d'ingéniosité chimico-pharmacologique. Les résultats, les efficacités, les scores triomphaux peu dissemblables au niveau de l'honneteté intellectuelle des manip des chercheurs homéopathes viendront innonder la presse .
Un fait avant coureur est que le nombre de visiteurs médicaux ne sera plus obligé de croitre, les bonnes nouvelles arrivant directement dans la boîte aux lettres des futurs rescapés -rechapés.
Pour demain soir les biotechnologies iront porter leurs fruits aux riches actionnaires bien assurés, qui commencent déjà à se gaver d'omega 3, de selenium et autres granions en tous genres. Le génie du rêve et le rêve de génies iront croissant dans la surconsommation médicale de ceux qui le "mériteront"; sous entendu qui pourront avoir accès aux merveilles de la bio-tech, parce qu'"ils le valent bien".
Ils pourront faire onduler leur risque vasculaire, leur pannicule adipeux et leur érectomètre comme la jeune fille de chez l'Oreal fait onduler son brushing.

C'est aussi en cela qu'une médecine à égal accès pour tous et égal respect pour tous n'est plus qu'une vague perspective.
Le tiers-monde est en train de crever en récupérant dans nos poubelles du bactrim pour le sida et des toniques veineux que nos bourgeois ont ramené chez leur pharmacien pensant faire une bonne action.

On nous explique que la voiture tue, que le vin avorte, et que la cigarette nuit, mais on nous empoisonne en même temps l'existence de paris fous sur l'insupportable immortalité des hommes qui le méritent, de par leurs cotisations sociales et leur petit supplément chez le pharmacien.

Vive donc le PSA, le LDL, la mammographie numérisée et l'échographie obstretricale tri -dimensionnelle. L'homme en bonne santé n'interesse plus personne, le malade en puissance est le viagra de la planète innovante. Et nous n'y laisserons que la notre en luttant contre. Les jeux sont faits , rien ne va plus.


Dr Bruno Lopez - Fonsorbes


 

 

Précédent

Sommaire

Accueil

Suivant

Dernière mise à jour le 01/12/04