Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

Mentions légales

Actualités et Revue de presse




La môle hydatiforme.

La môle hydatiforme complète fait partie du spectre de la maladie trophoblastique de la gestation ( MTG ), qui comprend la môle complète, la môle partielle, la môle invasive, le choriocarcinome de la gestation et la tumeur trophoblastique de type placentaire.

Incidence variable selon les pays: 1/1500 à 1/2000 aux USA, 1/82 à Taiwan. Est plus fréquente chez la femme < 20 ans et > 40 ans.

Se développe sur un produit de conception anormal, qui n'aboutit ni à la formation d'un embryon, ni à celle d'un foetus. Il y a perte du matériel génétique maternel pour des raisons que l'on ignore: tous les chromosomes sont d'origine paternelle. 90% sont du type XX, 10% sont du type XY.

L'oeuf sans noyau est tantôt fécondé par deux spermatozoides, tantôt par un seul qui se duplique ensuite.

Les villosités chorioniques deviennent hydropiques, le tissu trophoblastique s'hyperplasie.

La grossesse molaire se traduit par des hémorragies et des vomissements, parfois un état pré-éclamptique. Environ 7% des patientes ont des signes d'hyperthyroidie. L'utérus est trop gros pour le stade de la gestation. On perçoit souvent de gros kystes ovariens liés à la stimulation par des taux excessifs de ß-HCG, qui dépassent souvent 100000 mIU/mL

Imagerie: l'échographie est la méthode de choix. Elle montre une masse utérine centrale, échogène. Des espaces multiples, peu échogènes, d'origine kystique donnent à cette masse un aspect hétérogène. Ils correspondent aux vésicules hydropiques.

Traitement: dilatation du col et curettage. Dosages de la ß-HCG toutes les 2 semaines, jusqu'à valeur normale. Ensuite, dosage mensuel pendant 1 an. 20% des femmes atteintes d'une grossesse molaire complète auront une tumeur maligne trophoblastique, soit môle invasive, soit choriocarcinome. Donc toute augmentation de la ß-HCG est suspecte et doit conduire à un bilan, comprenant examen pelvien et radiographie pulmonaire. Etant donnée l'importance des dosages sériels de la ß-HCG, toute grossesse ( qui en augmenterait le taux ) doit être évitée pendant 1 an.

Points essentiels:
* les môles hydatiformes sont l'une des formes de la maladie trophoblastique gestationnelle.
* 20% deviennent malignes.
* Pendant la période de surveillance du taux de la ß-HCG, où il est important de détecter une évoluton maligne, prévention de toute grossesse.

( le lien, anatomo-pathologique, ne correspond pas au texte )

Traduit de l'anglais par le Dr André Figueredo - Source: the Auntminnie ( 24/01/2004).Mot de passe.

Pour en savoir plus : http://www.chu-clermontferrand.fr/soffoet/fr/pages/etudes/cas_n1_0203.html


Derniére mise à jour : 29/01/04

Précédent Sommaire Accueil