Rechercher
Formation médicale continue
Profession
Divers
Rechercher

LES OTITES SEROMUQUEUSES

Dr Georges ANSART
Dr Bernard VANDENBROERE
DUNKERQUE

1 - DEFINITION

Epanchement rétrotympanique stérile allant d'un liquide fluide et transparent à un liquide épais et trouble

2 - EPIDEMIOLOGIE

surtout l'enfant de moins de 10 ans
souvent bilatérale chez l'enfant
facteurs congénitaux
ATCD familiaux d'OSM
prématurité
faible poids
otite moyenne aiguë avant l'âge de 2 mois
surtout les garçons

facteurs environnementaux:
hivers
mauvaises condition socio-économiques
promiscuité crèche, tabagisme passif
autres allergie personnelle, familiale, RGO

3 - PHYSIOPATHOLOGIE

- 1 mauvaise ventilation de l'oreille moyenne par obstruction tubaire durable
faible pneumatisation de la mastoïde

- 2 infection bactérienne
surtout les infections à stréptococcus pneumoniae et haemophilus influenzae

4 - SIGNES CLINIQUES

- 1 -otites moyennes aiguës récidivantes (surtout jeunes enfants)

- 2 -otalgie sans fièvre peut révéler une otite séro-muqueuse

- 3 -la surdité : signe tardif
chez l'enfant:
fait répéter
augmente le volume sonore de la télévision
distraction à l'école
retard de langage
variable dans le temps
en fonction de la position de la tête (meilleure audition en position allongée)

- 4 -autres
impression d'oreille bouchée
impression de liquide changeant de place
vertige (rare chez l'enfant)

5 - EXAMEN CLINIQUE

- 1 -l'otoscopie : peut prendre n'importe quel aspect de l' OMA au tympan sérohématique.
Classiquement aspect tympanique épais, de couleur jaune sucre d'orge avec reliefs visibles par la rétraction modérée du tympan avec des vaisseaux radiaires en périphéries
couleur blanche ou bleue (rare)
niveau liquide avec des bulles d'air

- 2 -nasofibroscopie
à faire systématiquement chez l'adulte à la recherche d'une tumeur du cavum
à faire chez l'enfant afin de confirmer la présence de végétations adénoïdiennes plus ou moins importantes

6 - EXAMEN AUDIOMETRIQUE

- 1 -audiométrie tonale : à partir de l'âge de 5 ans
surdité de transmission d'intensité variable de 20 à 25 Db sur toutes les fréquences

- 2 -tympanométrie : dès le plus jeune âge
confirme l'épanchement rétrotympanique et permet de rapporter le déficit auditif à cette cause
courbe A tympanogramme normal
courbe B tympanogramme plat confirmant l'épanchement rétrotympanique

 

7 - EVOLUTION

guérison spontanée possible en quelques semaines ou quelques mois mais surtout risque d'évolutivité vers les complications dans 5 % des cas:
perforation tympanique
poche de rétraction
otite fibroadhésive
cholestéatome

donc un dépistage le plus précoce possible s'impose

8 - TRAITEMENT

1- traitement médical

1- désinfection rhinopharyngée et mouchage

2- antibiotiques ampicillines/ -ac. clavulanique
céphalosporines
sulfamides
luttent contre la présence de bactéries dans l'épanchement rétrotympanique

3- anti-inflammatoires stéroïdiens
en association aux antibiotiques
Ils ont un effet antioedémateux sur la trompe d'Eustache
Ils augmentent la concentration de surfactant tubaire
Ils diminuent la viscosité de l'épanchement

4- mucofluidifiants
Ils favorisent la résorption de l'épanchement

5- antihistaminiques
pas d'efficacité démontrée

6- traitements locaux
L'insufflation tubaire maintient une ventilation efficace de l'oreille moyenne mais a une durée d'action limitée dans le temps n'excédant pas 3 à 60 minutes et impose la répétition de l'exercice

7- crénothérapie
La crénothérapie est indiquée en cas d'échec de traitement par aérateurs transtympaniques. Elle fait appel aux eaux sulfurées. Le nombre de cure nécessaire est de 1 à 4.

2 traitement chirurgical

1- adénoïdectomie
vise à l'éradication des foyers infectieux adénoïdiens et à la libération des orifices tubaires
Des études randomisées montrent l'efficacité de l'adénoïdectomie dans la prévention des récidives d'otite séro-muqueuse quel que soit la taille des végétations adénoïdiennes

2- aérateurs transtympaniques (jamais en première intention)
Leur rôle est de maintenir le tympan ouvert afin de réaliser une bonne aération de l'oreille moyenne. Ils rétablissent la fonction de drainage de la trompe d'Eustache.


3- indications thérapeutiques

1- chez l'enfant
adénoïdectomie plus ou moins paracentèse aspiratrice
mise en place d'aérateur transtympanique si
OMA récidivantes
Récidive après adénoïdectomie
hypoacousie de 30 Db
retard de langage
poche de rétraction

2- chez l'adulte
traitement médical
aérateur transtympanique si échec du traitement médical


sommaire FMC

27/11/98